Photos & vidéos © Peter E. Greutert – tous droits réservés

Dernière mise à jour : jeudi 3 novembre 2022

Montre bracelet IWC Novecento Automatic Perpetual, dont l’examen approfondi révèle que le jour de la semaine n’avance pas à minuit. À voir la position de l’aiguille il est possible qu’elle frotte contre le cadran. Le reste du quantième perpétuel devra être examiné, voire re-réglé. La montre n’a pas tourné depuis 2017 au moins.

Rhabillage conformément au devis n°20200206b

  • démontage et inspection des pièces
  • dérouillage, nettoyage par bains spéciaux et ultrasons,
  • remontage, huilage et réglages,
  • léger polissage du boitier
  • réglage
  • réparation du calendrier perpétuel : le jour de semaine n’avance pas (non prévu dans le devis)

Chapitre 1 – DÉMONTAGE

13 février 2022 – Dépose et démontage
La dépose du mouvement se fait sans difficulté majeure.

15 février 2022 – Suite du démontage
Désassemblage du mouvement : balancier, échappement, ponts, barillet et système de mise à l’heure. Le module de calendrier est encore entier, je ne démonterai que le strict nécessaire pour le réparer, pour ne pas perdre la synchronisation des rouages / palpeurs.

24 février 2022 – Le rotor automatique
Le démontage du module automatique révèle une mécanique complexe.

Chapitre 2 – NETTOYAGE

24 février 2022 – Jour de lessive
Les nombreuses pièces rejoignent leurs micro-paniers, soigneusement organisés par sous-ensembles pour garder ensembles les pièces et les vis qui y sont associées. Deux bains de lavages, deux bains de rinçages et un séchage à l’air chaud sont partie intégrante de ce processus fastidieux.

Chapitre 3 – REMONTAGE & REPARATIONS

Le Mouvement

13 mars 2022 – Début du remontage
Le module automatique est le premier élément à être ré-assemblé. Son montage n’est pas simple, car les rouages et ponts ne seront fixés qu’une fois le module monté sur le mouvement.

15 mars 2022 – La suite…
Pose de la tige de remontoir et des roues intermédiaires de la mise à l’heure. Puis vient le tour du barillet et son pont, du train de rouages jusqu’à la roue d’échappement, fixée par son pont.
L’épilamage des palettes d’ancre précède la pose du balancier. L’empierrement des axes est huilé à l’huile Moebius pour paliers.
Le calibre rejoint finalement son rectangle d’emboitage.

Le Module QP (Quantième Perpétuel)

16 mars 2022 – Le module QP…
… est bien malade. Le ressort de rappel des commandes de jour et de fin de mois est cassé. Comme pour la montre QP IWC précédente le SAV de la marque ne fournira pas de pièce de rechange à l’horloger indépendant. Cette politique restrictive est bien malheureuse !
Je tenterai une réparation par soudure, mais cela sera très délicat.

Réparation

13 avril 2022 – Ressort cassé.
Après de longues recherches je me suis résolu à tenter une réparation du ressort cassé. J’ai imaginé ajouter un brin de tige acier-ressort par brasure pour remplacer le bout manquant. L’opération de micro-brasure s’est passé sans encombres. Il reste à couper l’excédent et mettre en forme la nouvelle extrémité.

23 octobre 2022 – Réparation
La réparation sera provisoire, en attendant le remplacement de la pièce par le service IWC. La chaleur de la soudure aura modifié l’élasticité du métal, qui risque de se déformer à l’usage.

24 octobre 2022 – Réparation (version 2)
Le ressort n’a pas résisté, comme prévu. J’ai décidé d’en créer un nouveau, en acier ressort et de le souder au support à l’étain. La chaleur sera plus maitrisée et le métal ne perdra pas ses propriétés élastiques.

Un assemblage de 3 étaux permet de courber la lame de ressort aux bonnes dimensions.

L’intervention se fait à un grossissement de 25x. C’est une tige d’acier trempé de diamètre 0.30mm qui sert d’appui pour créer les arrondis. À gauche l’ancienne réparation, dont je couperai les extrémités pour ne garder que la plaque de fixation, pourvue de ses deux trous de vis.

26 octobre 2022 – Réparation (version 3)
La soudure à l’étain adhère bien la plaque de fixation, mais elle ne tient pas sur la lame d’acier ressort. Je fais quelques essais pour déterminer la bonne combinaison d’acier / décapant / soudure et solidité de l’assemblage.

27 octobre 2022 – Réparation (suite)
Après plusieurs essais, combinant divers décapants et soudures, l’assemblage tient. Le secret est une bonne préparation des surfaces, grattées et dégraissées à l’acétone, un décapage à l’acide et un étamage préalable des pièces à joindre. Après la soudure un bain dans une eau additionnée de bicarbonate de soude neutralise toute trace d’acide.

Il aura encore fallu trouver des vis en remplacement de celles que j’ai égarées et les raccourcir à la bonne longueur. La pose du ressort est délicate tant les pièces sont petites et ne cherchent qu’une occasion pour se mettre en orbite…

3 novembre 2022 – Réparation (suite)
L’ajustage de la tension des lames ne fut pas facile. En courbant les deux extrémités j’ai noté que la soudure, moins épaisse d’un côté, a commencé à se fendre. J’ai donc refixé le ressort dans le posage qui m’avait servi dans le temps à braser une ancre. Une petite goutte de soudure Sn60Pb30Cu10 a consolidé le joint. Maintenant le ressort réparé peut à nouveau assurer son rôle.

Place aux tests du bon fonctionnement du quantième perpétuel, avant son remontage sur le calibre !

L’Emboitage

Chapitre 4 – PHOTOS FINALES

99 XXX 2022 – XXXXX
À suivre (bientôt).

FIN DU REPORTAGE

*   *   *