Montre de bord Veglia

Une montre de bord voiture sur le banc de l’atelier : Veglia 8 Jours. Elle se laisse remonter mais ne fonctionne plus.

Cette montre de bord vient d’une automobile de collection, une Lancia Aurelia B12S de 1954.

1. Le démontage

Premier problème à résoudre : comment ouvrir ce boitier ? Il y a bien trois vis sur le fond qui retiennent le mouvement, mais celui-ci sort par l’avant. Or la lunette est soudée !

C’est un ouvre-bocal Zyliss qui vient à la rescousse !

Les soudures (flèche) sont tout d’abord cassées à l’aide d’un tourne-vis.

L’ouverture se fait ensuite en tournant comme pour un bocal de confiture récalcitrant… Le reste se déroule sans difficultés et le mouvement sort du boitier, par l’avant comme pressenti.

 

2. Nettoyage

71 pièces (plus celles du boîtier) qui attendent le bain.

3. Le remontage

Resserrer l’accroche tu ressort sur la bonde fut la seule « réparation » nécessaire. Graissage du ressort et du barillet à la graisse Moebius.

Le reste du remontage s’est fait sans rencontrer de difficultés majeures.

Mouvement remonté, huilé et fonctionnel.

Le réglage a requis de repositionner le spiral pour ajuster l’erreur de repère, c’est à dire différence de temps entre le « tic » et le « tac ». Elle s’exprime en millisecondes et j’ai pu la ramener à zéro.

Un petit polissage ravive le lustre du boitier. Il est maintenant protégé contre l’oxydation par une fine couche de cire Renaissance.

4. Photos finales

 

*   *   *

Publicités