Eugène Lecoultre Genève

Une belle montre de gousset en or qui nous arrive de Corse pour une révision complète. Elle semble fonctionner, même si le chronographe ne tourne plus. Le verre fait défaut.

Un peu de lecture sur cet horloger suisse : http://www.le-coultre.org/fg02/fg02_299.htm et ici https://watch-wiki.org/index.php?title=LeCoultre,_Eug%C3%A8ne_Constant



1. Le démontage

Sortie du mouvement du boitier.

 

Les pièces dans l’attente du grand nettoyage.

2. Le nettoyage

 

119 pièces plus le boitier pour cette montre de gousset !

3. Le remontage

J’ai reçu les pièces de rechange : un nouveau ressort et un verre de remplacement. Le remontage peut commencer ! Il débute par la mise en place du ressort dans son barillet à croix de Malte.

 

Le remontage se poursuit par la pose du train de rouages jusqu’au balancier.

 

Après vérification de la bonne marche il est maintenant temps de remonter la fonction chronographe.

 

Splendeur du mouvement remonté !

Mais il y a deux ou trois soucis qui vont m’obliger à ouvrir un paragraphe réparations.

4. Réparations et emboitage

Le levier de mise à l’heure est cassé. Il faudra le refaire. Il manque de quoi ouvrir le couvercle côté cadran. A rechercher. Et le verre doit être d’un type spécial, avec suffisamment de hauteur pour laisser de la place à l’aiguille du chronographe.

Le levier de mise à l’heure cassé. Il agit sur la bascule pour coulisser le pignon et assurer l’engrenage avec les roues de mise à l’heure.

 

Le nouveau levier en place et en cours de finition.

Petit délai dans l’achèvement du projet. Deux causes de retard :

  1. L’acier dans lequel j’avais fabriqué le levier ne convient pas. C’est un acier doux, hélas non trempable. Il a fallu réouvrir les manuels de métallurgie pour déterminer le bon acier, puis d’en trouver une chute. Pas facile de dénicher de l’acier inox trempable (martensitique, avec assez de carbone), de dimensions appropriées. C’est chose faite avec une chute d’acier 431. Cet acier s’appelle aussi 1.4057, X17CeNi16-22, Z 15 CN 16-02 ou S43100 selon la norme !
  2. Il manque un verre pour la lunette côté mouvement. Pas évident non plus de trouver aujourd’hui des verres crystal de très faible hauteur (H3 ou H4).

Reprenons les travaux avec l’acier 431, dont j’ai trouvé une chute appropriée. C’est de l’inox trempable dur, aisément usinable et fin pour une belle finition.

Une petite vidéo rapide du fonctionnement de ce nouveau levier.

Cadran, aiguilles et verre posés et ajustés.

Un coup d’oeil au moteur sous le capot. Le verre ne convient pas encore, il est trop haut et empêche la fermeture du couvercle de protection.

En bonne voie de finition !

Maintenant il ne manque plus qu’un verre pour le fond.

5. Photos finales

*   *   *

Publicités