Chronographe Airain – Valjoux 23

L’Appel du passionné

Un jour je reçus une demande d’aide de la part d’un passionné de la marque Airain pour restaurer ce chronographe.  ”J’aimerais vraiment que ce soit vous qui vous occupiez de la restauration car vous me semblez sérieux et sympathique” insista le propriétaire. Après quelques échanges de courriel nous tombâmes d’accord sur les modalités de la remise en état.

L’inventaire provisoire des travaux s’établit à :

  • révision du mouvement : nettoyage, polissage vis, remontage, huilage, réglage et ajustements mineurs,
  • décapage de la carrure et de la lunette, ainsi que les poussoirs et la couronne,
  • placage or 18 carats,
  • nettoyage cadran et aiguilles,
  • verre neuf, remontage et réglages.

Sauf surprises bien entendu… et c’est connu, les surprises aiment se cacher jusqu’au dernier moment !

* * *

Galerie de la restauration

Chronographe Airain - Valjoux 23

Chronographe Airain - Valjoux 23

* * *

Publicités

9 réflexions au sujet de « Chronographe Airain – Valjoux 23 »

  1. Petites précisions :

    Marque Airain déposée par la maison horlogère Dodane fondée en 1857 par Alphonse Dodane et François-Xavier Joubert, à la Rasse au fond des gorges du Doubs (France, frontière suisse), puis transférée à Morteau dans le Haut Doubs en 1905. A partir de 1917, la société se spécialise dans les chronographes de bord pour l’aviation militaire française. En 1929, la fabrique s’installe à Besançon et deviendra fournisseur agréé de l’OTAN 20 ans plus tard. A partir des années 50 et sur commande officielle de l’Etat-Major français, la maison développe la montre chronographe type 21 sur base d’un Valjoux 22 avec fonction « retour en vol » (possibilité de mettre à zéro et de faire ensuite immédiatement repartir la fonction chronographique grâce à une unique pression du poussoir d’arrêt. Intérêt : enchaînement de missions chronométrées). En 1983, Dodane développe l’instrument chronographique de bord type 211 (sur demande de l’armée allemande) qui sera intégré sur les hélicoptères Tigre ainsi que sur les avions Mirage 2000 et Rafale.

    Bon courage Madman !

    J'aime

  2. De rien, une vintage sans histoire n’a aucune valeur !

    Alors je continue : le logo présent sur le cadran de ce chronographe (souligné, sans points sur les i et avec n minuscule (AIRAIn) est le premier logo utilisé (fin 50’s, début 60’s), en parallèle d’un logo non souligné avec points sur les i et n majuscule (AiRAiN). Puis viendra les logos « airain » (tout en minuscule) surmonté d’une couronne (ou non parfois) et enfin « airin » surmonté aussi d’une couronne (ou non parfois), Dodane ayant été contraint de retirer un a, le nom d’un métal ne pouvant être déposé en tant que marque.

    Concernant la fonction « retour en vol » (non présente sur ce chronographe), elle aurait été inventée en 1933 par Breitling et breveté par Longines en 1936. Elle faisait partie du cahier des charges de l’armée française pour la conception des montres d’aviateur soumise à l’entreprise Dodane.

    Pour en revenir à cette montre, malgré l’absence de photographie du fond, je précise : il y a 3 étoiles gravées à l’extérieur, ce qui traduit la certification CETEHOR d’époque de l’observatoire de Besançon (3 étoiles étant le plus haut degré de précision). Ensuite, nous retrouvons la gravure « PB » à l’intérieur ce qui identifie le fabricant du boîtier : veuve Paul Bouvier à St-Ursanne, ainsi que l’inscription d’une date de révision « B.2.6.61 », ce qui confirme la datation suivant le logo du cadran. Aussi, le marquage « ébauche suisse » spécifie que les pièces du Valjoux provenaient, bien entendu, de Suisse mais étaient assemblées et réglées dans les ateliers Dodane. Enfin, le diamètre de la montre est de 36mm hors couronne.

    J'aime

  3. La certification CETEHOR (CEntre TEchnique de l’HORlogerie et de la bijouterie), contrairement à la certification COSC, testait les produits horlogers selon 2 normes (20 & 24) qui concernaient non seulement le mouvement mais aussi le boîtier.

    J'aime

  4. Bonjour Pierre,
    Tes photos de restauration de la carrure sont magnifiques (comme d’habitude) ! Et peu courantes ! Quelle technique !!!
    Concernant le poinçon découvert sur une anse, je crois ne pas me tromper si je dis que c’est le poinçon du joaillier qui a effectué le plaquage or à l’époque; les lettres « POE » doivent être ses initiales (Pierre-Olivier Exxxxxxx par exemple), le serpent est un signe choisi par le joaillier pour se distinguer éventuellement d’un autre ayant les mêmes initiales, le nombre « 20 » correspond certainement au plaquage or 20 microns et le nombre « 69 » …………………..? Je vais faire des recherches.
    Bon courage pour la suite !

    J'aime

    • 2069 est mon interprétation des chiffres en lisant de haut en bas et gauche vers droite. En fait le poinçon tient dans un carré, séparé en deux verticalement par un ornement (que j’ai appelé « serpent »). En haut à gauche est le chiffre « 2 ». En haut à droite le « 0 ». En bas à gauche un « 6 » qui pourrait aussi être un « 5 » (à moitié effacé). En bas à droite un « 9 », encore plus effacé, qui pourrait être un « 8 ».
      Mystères…

      J'aime

  5. Ou le poinçon d’une joaillerie dont l’emblême serait le serpent et « POE » signifierait « Plaquage Or par Electrolyse » ? Rhââââ !!! Je ne peux pas rester dans l’ignorance ! Il faut que je trouve…

    J'aime

      • J’ai contacté l’AFD (administration fédérale des douanes) suisse, qui ne tente rien n’a rien…
        Pour l’instant, une seule certitude : le carré qui entoure les inscriptions; en effet, celui-ci correspond bien au poinçonnage du plaqué or (pour l’or massif, le poinçon du fabricant est en losange).

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s